Notre PDG Robin Ingle rencontre Barack Obama au Sommet Mondial du WTTC 2019

Le Sommet 2019 du Conseil mondial du voyage et du tourisme (WTTC) nous a rappelé qu’il était urgent de résoudre certains problèmes en matière de sécurité et de développement durable, ainsi que le pouvoir dont disposait notre industrie pour y remédier. Organisée à Séville, en Espagne, l’édition de cette année avait pour thème les « Changemakers » [Innovateurs] et souhaitait mettre à l’honneur les personnes et les idées novatrices en matière de voyages et de tourisme.

En tant que membre du WTTC, notre PDG Robin Ingle s’est rendu en Espagne pour participer au Sommet, où il a eu la chance de rencontrer l’ancien président des États-Unis Barack Obama, principal conférencier de l’événement.

L’avenir de l’industrie du tourisme

Barack Obama s’est joint à Chris Nassetta, PDG du groupe Hilton et président du WTTC, pour une discussion sur l’importance sociale, culturelle et économique du tourisme. Barack Obama a entre autres parlé de l’importance des voyages écologiques et de la manière dont les voyages abolissaient les frontières et entraînaient une meilleure compréhension de l’autre et du monde.

Cette année, les discussions ont porté sur l’avenir du tourisme, et notamment sur l’immense potentiel des nouvelles technologies et des technologies du futur par rapport à cette industrie (p. ex., l’utilisation de la biométrie pour permettre de passer les frontières sans s’arrêter). Les participants se sont également penchés sur les segments du tourisme en voie de développement et sur les nouvelles opportunités touristiques qui pourraient les aider à orienter leur développement et à élargir leurs services en fonction de l’évolution du monde.

Assurer la sécurité et le développement durable partout dans le monde

Bien que l’avenir prometteur ait été l’un des principaux sujets de conversation, les échanges ont également porté sur plusieurs préoccupations cruciales de l’industrie. Au premier plan : l’impact des voyages sur l’environnement. Les participants ont discuté des changements climatiques, des menaces pesant sur la faune (p. ex., le braconnage et le trafic) et du développement durable dans le secteur du tourisme.

D’autres préoccupations étaient également à l’ordre du jour, notamment la sécurité des voyageurs dans notre monde en constante évolution. Les participants ont également discuté du sérieux problème de la traite des personnes, qui touche chaque année jusqu’à 50 millions de femmes, d’hommes et d’enfants dans le monde.

Mais même si l’événement a abordé des sujets préoccupants, le ton général des échanges est resté optimiste, puisque Barack Obama et les autres leaders de l’industrie n’ont cessé de réaffirmer le pouvoir de l’industrie du voyage et du tourisme pour apporter des changements positifs à l’échelle internationale. Les voyages rassemblent des personnes d’horizons différents, permettent de changer de perspectives ou de points de vue, brisent les obstacles et nous rapprochent indubitablement les uns des autres.

Ce qu’il faut retenir de tout cela? Pour que l’industrie du voyage et du tourisme puisse exploiter pleinement son potentiel, nous devons mettre en avant sa capacité à encourager la communication et à faire disparaître les obstacles. Pour cela, il faut notamment développer une industrie durable qui comprend ces enjeux mondiaux d’une extrême importance et prend les mesures nécessaires pour y remédier.

Pour en savoir plus, consultez le Navigateur voyage.

Articles récents